This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify.

Website Last update: 09/19/2016
This site complies with the HONcode standard for trustworthy health information: verify here.

Un matin, on ne sait pas pourquoi, tout s'arrête

30 ans, un job satisfaisant, un mariage à l'approche, une volonté de fonder une famille, une sensation d'épanouissement et de réussite, et puis un matin, on ne sait pas pourquoi, tout s'arrête.

Le 4 juillet 2012, après avoir fait un check-up complet dans le but d'envisager une grossesse, je reçois une lettre de mon gynécologue me demandant de faire une biopsie de toute urgence. Le mot "biopsie" provoque déjà une angoisse. 3 jours plus tard, une colposcopie, quelques jours après, CNI III, dysplasie de haut grade ! Mots bien étrangers à mon vocabulaire... Je suis prise en charge par un gynécologue-cancérologue, opération planifiée la semaine suivante... A ne plus rien y comprendre, le 17 juillet, soit 4 jours avant mon mariage, je me retrouve sur une table d'opération, mon conjoint prend la poudre d'escampette, annule cet événement d'une vie préparé depuis plus d'un an ! Pour de nombreuses raisons, avec cette maladie comme élément déclencheur ou peut être simple hasard. Résultats de l'opération : cancer micro invasif, carcinome intra épithéliale s'étendant sur 11 mm le long de l'endocol (pas besoin de relire mes résultats, ils sont gravés dans ma mémoire).

C'est à ce moment qu'on réalise que la vie est incroyable, qu'on ne peut jamais prévoir l'avenir, que personne n'est maître de son destin. Et puis on se relève, on dépasse ses angoisses, sa tristesse. Finalement ce n'est pas si grave, ce qui est difficile à accepter c'est que l'on touche à son intimité, à sa féminité, à sa vie de femme, à sa fertilité... La peur de ne pas pouvoir un jour devenir maman. Et puis les jours passent, les mois défilent et aujourd'hui j'ai la chance d'avoir été merveilleusement bien entourée, par un père fantastique, une famille en or, des amis que tous rêvent d'avoir, des collègues d'une humanité insoupçonnée... et je revis, j'ai surmonté et assumé cette brutale rupture, ce sentiment de perte de toute féminité, j'ai continué à suivre scrupuleusement les recommandations des médecins et la vie me fait pleins de jolies surprises, des rencontres inattendues, des projets inespérés...

Je ne sais pas de quoi demain sera fait, je ne sais pas si mon désir d'être mère sera un jour accompli, mais ce que je sais c'est qu'on se sort de tout et la tête haute, et que "j'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé" (Voltaire)...

Reference